Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Energies renouvelables : une programmation qui amène à soutenir fortement toutes les filières

Pour répondre aux objectifs qu’elle s’est fixés, la France a programmé un mix énergétique diversifié. Ce choix est défendu par le ministre chargé de l’énergie au motif que, compte tenu du niveau d’ambition français, seule la mobilisation de l’ensemble des sources d’énergies renouvelables peut permettre d’atteindre les cibles fixées. La mobilisation de l’ensemble des filières renouvelables conduit ainsi à solliciter également les filières les moins matures et donc les plus coûteuses. D’autres pays ont eu des approches différentes pour bâtir leur programmation énergétique. Par défaut, certains ont été contraints d’établir une programmation fondée sur un nombre de filières réduit pour tenir compte du niveau de disponibilité de leurs ressources naturelles, notamment les pays scandinaves. De ce point de vue, la France dispose d’une situation privilégiée puisqu’elle possède sur son territoire une grande diversité de ressources renouvelables. D’autres pays ont bâti leur programmation à partir d’une enveloppe budgétaire limitative. C’est le cas du Royaume-Uni dont le volume global de soutien public aux EnR est limité par un plafond fixé par la loi. La perspective de dépasser ce plafond a conduit en 2015 le pays à réorienter sa politique de développement en la concentrant principalement sur l’éolien offshore pour lequel le pays dispose d’avantages naturels importants. La PPE réalisée en 2016, vise à traduire jusqu’en 2023 les objectifs fixés au travers d’une feuille de route précise, par sources d’énergies. S’agissant de la chaleur, les objectifs s’élèvent entre 17,2 Mtep (fourchette basse) et 19 Mtep (fourchette haute) d’ici 2023, soit une augmentation potentielle de 30 à 45 % de la production par rapport à la situation de 2014. Les efforts envisagés porteraient en proportion davantage sur le biogaz et la géothermie et en volume sur le bois-énergie. Pour le volet électricité, la PPE prévoit une production électrique renouvelable entre 170 et 216 TWh en 2023 contre environ 93 TWh en 2015. Cette progression serait alors imputable pour 50 % à l’éolien terrestre, pour 25 % au solaire photovoltaïque et pour 15 % à l’éolien en mer posé.

Les commentaires sont fermés.